Connaissez-vous le pouvoir des fleurs ? | Body Nature

Connaissez-vous le pouvoir des fleurs ?

conseil pouvoir des fleurs

De nombreuses recherches scientifiques montrent que les fleurs et les plantes influent sur nos émotions. En effet, elles ont un impact immédiat sur la bonne humeur et apportent de la gaieté dans nos foyers. Nous utilisons leurs bienfaits en aromathérapie mais également en aromachologie, connaissiez-vous cette science ? Voici de bonnes raisons de leur donner une place importante dans notre vie.

pouvoir fleurs astuces

Quels sont les bienfaits de l’aromachologie ?

L’aromachologie est la science des arômes respirés, contrairement à l’aromathérapie qui est la science des arômes appliqués. Deux termes se détachent du mot aromachologie : "psychologie" et "arômes », cette science étudie donc les effets des parfums sur l'esprit. Les Japonais furent les premiers à s’y intéresser et l’utilisent encore largement pour stimuler la productivité des employés. Des expériences scientifiques ont mis en évidence que notre cerveau réagit aux odeurs que nous respirons en émettant des ondes CNV (Contingent Negative Variation). En mesurant ces ondes, nous pouvons par exemple observer que le parfum du Citron réduit le taux de cortisol (hormone du stress) et que celui de la Rose abaisse le rythme cardiaque.

Le saviez-vous ?

• Grâce à ses notes florales et boisées, Vent de Nature vous invite à la relaxation et restaure l’énergie.

• En évoquant l’été et le soleil, les notes fraîches et fleuries de Brume ensoleillée sont sources de bien-être et de sérénité.

• Les notes gourmandes de Voile d’épices nous renvoient à des plaisirs simples d’enfance et agissent comme un véritable cocon olfactif protecteur. 

 

Pourquoi certaines odeurs nous rappellent des souvenirs ?

L’odorat est l’un des premiers sens que nous développons. Il fonctionne grâce à des neurones olfactifs qui possèdent des cils, situés dans le mucus. Lorsqu’on respire un parfum, les cellules olfactives transmettent les informations au cerveau qui va décrypter l’odeur. Contrairement aux autres sens comme la vue ou le toucher, l’information olfactive pénètre notre système limbique (le cerveau émotionnel) et prend place dans notre inconscient. N’avez-vous jamais ressenti diverses émotions vous envahir à l’évocation du linge parfumé de votre grand-mère, de la tarte aux pommes de votre maman, ou encore du parfum d’un nouveau-né ? Très souvent, nous associons une odeur à un lieu, une personne, un objet ou encore à une période de notre vie. Le rhinencéphale (partie du cortex comprenant les structures nerveuses de l'olfaction) joue un rôle majeur sur ces associations en stockant des informations depuis notre vie utérine dans une partie très ancienne de notre cortex cérébral. Cette « mémoire des odeurs » ne relève pas du cognitif et joue donc  un rôle essentiel dans le cadre de traitements auprès de personnes atteintes de pathologies.

 

Et l’aromathérapie ?

Se soigner par les plantes est un procédé bien ancré dans nos pratiques depuis la nuit des temps. Un temps délaissées, parfois décriées, les huiles essentielles et les médecines douces connaissent un regain d’intérêt. L’aromathérapie n’a jamais été autant plébiscitée et s’installe dans les habitudes et les mœurs jusqu’à entrer dans le milieu hospitalier. Les huiles essentielles s’avèrent de très bonnes alliées du quotidien. On s’en sert contre plusieurs affections comme les maux de tête, les insomnies, les problèmes digestifs ou les problèmes de peau... Réputées pour leur pouvoir antiseptique et antifongique, les huiles essentielles sont également très utiles comme produits d’hygiène et d’entretien de la maison. Nous en avons déjà fait l’écho dans cet article.

Se soigner par les plantes

 

Je redécouvre les huiles essentielles

 

Et le pouvoir des fleurs ne s’arrête pas là. On ne démontre plus les bienfaits du jardinage sur le mental : voir pousser et éclore au printemps, les petites graines plantées et choyées durant l’hiver procure un réel sentiment de satisfaction et d’apaisement.