Ah...ces petites bêtes bien connues des cours de récréation ! | Body Nature

Ah...ces petites bêtes bien connues des cours de récréation !

Elements indésirables sur les cheveux

Qu’il est désagréable de découvrir des éléments indésirables dans la tête de vos chérubins ! Ils sont malheureusement souvent au rendez-vous de la rentrée des classes. Voici nos conseils pour les traiter et prévenir leur apparition.

Halte aux idées reçues

Aujourd’hui encore de nombreuses informations erronées circulent autour de ce sujet. Si certaines têtes sont plus sujettes que d’autres, il n’y a pas lieu de les stigmatiser ! Cheveux courts, longs, détachés… toutes les têtes sont susceptibles d’être un jour leur lieu de prédilection. Voici la liste des idées reçues les plus récurrentes :

  • « On les retrouvent plus souvent dans les cheveux sales » : en réalité, ces "petites bêtes" ont besoin de sang pour se nourrir. Les caractéristiques des cheveux interfèrent peu.
  • « On les attrape à la piscine » : un échange de brosse ou de serviette dans les vestiaires favorise leur transmission mais il est très rare d'en attraper dans le bassin de la piscine.
  • « Seuls les enfants sont concernés » : bien souvent ce sont eux qui ramènent ces indésirables à la maison et à partir de là toute la famille doit suivre le même traitement car les adultes peuvent tout autant en avoir.

Quelle attitude adopter ?

Deux cas de figure peuvent se présenter :

  • Votre enfant ne présente aucun signe de présence d’éléments indésirables mais une information à ce sujet a été communiquée dans son école. Dans ce cas, optez pour une attitude préventive avec des produits ayant une fonction répulsive. Par ailleurs, une vérification hebdomadaire après un shampooing donne d’excellents résultats et permet d’agir rapidement.
  • Ces "petites bêtes" ont élu domicile sur la tête de votre enfant : utilisez des produits d’hygiène adaptés et munissez-vous d’un peigne fin pour démêler les cheveux et retirer les éléments indésirables. En parallèle, pensez à nettoyer et désinfecter les draps, oreillers, bonnets, écharpes, sièges auto…

La meilleure solution pour stopper leur prolifération reste la prévention. Alors n’oubliez pas d’avertir l’enseignant de votre enfant et soyez vigilant car certains signes ne trompent pas (cuir chevelu qui démange,  plaques rouges…).

Les indispensables à avoir chez soi  à n’importe quel moment de l’année :

  • Shampooing de l’écolier : doux pour les cheveux et le cuir chevelu, sa formule est un savant cocktail d’huiles essentielles qui permet de prévenir les désagréments liés aux éléments indésirables. Utilisé de façon régulière, il laisse une agréable senteur de Lavande. En savoir +
  • Solution de l’écolier : le pouvoir des huiles végétales (Tournesol, Jojoba, Neem…) et des huiles essentielles (Lavande, Ravintsara, Eucalyptus…) pour protéger et préserver la tête de nos écoliers. En savoir +
  • L’insecticide : un mélange unique de pyrèthre végétal et d’huiles essentielles qui élimine les insectes volants, rampants et les acariens. Pulvérisez un peu d’insecticide dans un sac, mettez-y les draps, serviettes… et refermez le sac. Cette action permettra d’étouffer les poux et procédez ensuite au lavage en machine. Pensez également à l’utiliser sur les sièges-auto, tapis de jeux… En savoir +